Les nouveautés autour de SQL Azure

Beaucoup de nouveautés cette semaine à propos de Windows Azure, l’implémentation du Cloud Computing public de Microsoft. Ces nouveautés touchent aussi SQL Azure.

Je m’intéresserai donc ici à tout ce qui touche SQL Server et SQL Azure.

Windows Azure SQL Databases

D’abord, SQL Azure n’est plus le nom du service d’hébergement dans le Cloud de SQL Server. Maintenant, ce service s’appelle Windows Azure SQL Databases.

Le portail a aussi changé : après avoir été sous SilverLigth, maintenant ce portail est disponible en HTML 5, ce qui permet l’affichage dans tous les navigateurs.

Nouvelles machines virtuelles

Maintenant, Microsoft a ajouté une fonctionnalité très attendue : le stockage persistant. Cette fonctionnalité permet de créer des machines virtuelles. Ainsi, Windows Azure devient IAAS (Infrastructure as a Service) en plus de PAAS (Platform as a Service).

Microsoft propose parmi les modèles de machines virtuelles, il y en a un qui nous intéresse tout particulièrement, c’est le modèle intégrant SQL Server 2012.

Windows Azure SQL Database vs VM SQL Server 2012

Avec les machines virtuelles persistantes, nous avons donc à notre disposition, deux environnements pour l’hébergement de SQL Server dans le Cloud :

  • SQL Database : C’est l’hébergement sans administration. Moyennant quelques restrictions, l’administration est réduite à son minimum ;
  • VM SQL Server 2012 : La version de SQL Server est la version complète mais l’administration est nécessaire comme pour une version « on premise ».

Voici un extrait de la documentation qui explique les différences entre les deux environnements :

Semblable à une instance locale de SQL Server, Windows Azure SQL Database expose une interface « Tabular Data Stream » pour l’accès à des bases de données Transact-SQL. Cela permet à vos applications de base de données d’utiliser Windows Azure SQL Database de la même façon que SQL Server. Windows Azure SQL Database étant un service, l’administration dans Windows Azure SQL Database est légèrement différente.

Contrairement à l’administration d’une instance sur site de SQL Server, Windows Azure SQL Database soustrait l’administration logique de l’administration physique ; vous continuez à administrer les bases de données, les connexions, les utilisateurs et les rôles, mais Microsoft administre le matériel physique tel que les disques durs, les serveurs et le stockage. Cette approche aide Windows Azure SQL Database à fournir un service de bases de données multi-utilisateurs à grande échelle qui offre une disponibilité, une évolutivité, une sécurité et une réparation automatique de niveau entreprise.

Toute l’administration physique étant gérée par Microsoft, il existe certaines différences entre Windows Azure SQL Database et une instance sur site de SQL Server quant à l’administration, au déploiement, à la prise en charge de Transact-SQL, au modèle de programmation et aux fonctionnalités.

Windows Azure SQL Database ne prend pas en charge tous les types de données et fonctionnalités présents dans SQL Server. Analysis Services, la réplication et Service Broker ne sont pas proposés actuellement comme services sur la plate-forme Windows Azure.

Windows Azure SQL Database assurant l’administration physique, toutes les instructions et options qui tentent de manipuler directement des ressources physiques sont bloquées, notamment le Gouverneur de ressources, les références de groupes de fichiers et certaines instructions DDL de serveur physique. Il est également impossible de définir des options de serveur et des indicateurs de trace SQL ou d’utiliser le Générateur de profils SQL Server ou l’Assistant Paramétrage de base de données.

Windows Azure SQL Database prend en charge de nombreux types de données SQL Server 2008 ; il ne prend pas en charge les types de données déconseillés de SQL Server 2008.

Ce qui précéde relative le contenu d’un autre article que j’ai écrit il y a quelques temps.

Parmi les dernières nouveautés de Windows Azure SQL Database de novembre dernier, nous notons la possibilité de créer des bases de données fédérées.

SQL Reporting

Après plusieurs mois de versions en CTP, SQL Reporting est maintenant disponible en version finale. Dans un premier temps, la tarification est gratuite et plus tard, le tarif est établi en nombre d’heures consommées.

Bien à vous.

About these ads

3 réflexions sur “Les nouveautés autour de SQL Azure

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Vous contribuerez à l'amélioration de ce blog :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s