About these ads
Aller au contenu principal
4 février 2013 / PGeiger

Les nouveautés de janvier 2013

Logo SQL Azure

Durant le mois de janvier, deux nouvelles importantes concernant SQL Server ont fait l’objet d’annonces chez Microsoft, la première concerne le contenu d’une mise à jour de SQL Server 2012 et la seconde se rapporte à l’offre de Reporting Services dans l’environnement Azure.

La mise à jour Cumulative Update 2 de SQL Server 2012 SP1

Microsoft vient de mettre à disposition en téléchargement la mise à jour de type Cumulative Update, correspondante à SQL Server 2012 avec le service pack 1.

Une fois n’est pas coutume, Microsoft intègre de nouvelles fonctionnalités dans une mise à jour de type Cumulative Update qui jusqu’à présent contenait plutôt des correctifs.

La nouveauté qui me semble la plus importante concerne une extension des commandes BACKUP et RESTORE de SQL Server. Cette extension autorise maintenant la sauvegarde et la restauration vers et depuis une adresse URL. Jusqu’à présent, il était possible de n’utiliser que des fichiers et des bandes pour les sauvegardes (ainsi que de "pipes" en utilisant les possibilités des VDI).

Ce qui change maintenant avec cette nouvelle possibilité, c’est d’utiliser Windows Azure et ses options de stockage à moindre coût. L’URL correspond en fait à un blob de Windows Azure Storage. L’avantage principal est de stocker les sauvegardes dans un environnement Cloud (loin des machines du centre de données, donc pour une meilleure protection dans un site distant). Cela permet aussi de disposer de sauvegardes disponibles tout le temps et partout dans le monde.

Les autres avantages sont la garantie de disposer d’environnement à tolérance de pannes grâce au système de redondance de l’environnement Windows Azure et la réduction des opérations d’administration et de maintenance.

Toutefois, il faut prévoir une charge financière liée à l’utilisation de Windows Azure Storage.

En complément de la nouveauté précédente, la mise à jour contient aussi une meilleure prise en charge des VHD dans un environnement virtualisé et utilisant SysPrep ainsi que de nouveaux drivers ODBC pour les environnements Windows et Linux..

Cette mise à jour correspond à la version 11.0.3339 de SQL Server 2012 SP1.

Vous pourrez vous reporter à l’article suivant pour tous les détails de ce Cumulative Update : Article 2790947.

Les informations détaillées sur les nouveautés de ce Cumulative Update sont disponible ici et ici.

Pour retrouver toutes les mises à jour CU de SQL Server 2012 SP1, cliquer ici.

Nouvelle tarification de Windows Azure SQL Reporting

La tarification de Windows Azure SQL Reporting change et devient plus avantageuse.

Jusqu’à présent, Microsoft facturait 865 euros par mois pour stocker et traiter jusqu’à 200 rapports. Maintenant, Microsoft facture 86 euros par mois jusqu’à 30 rapports stockés.

La limite de 200 rapports précédemment et 30 rapports actuellement n’est pas une limite : chaque fois que nous dépassons ce seuil, il est possible de reprendre un nouveau lot de 200/30 rapports et la facturation est la même que pour le premier lot.

Donc, logiquement avec la nouvelle tarification, pour l’ancien prix mensuel de 200 rapports, maintenant il est possible d’acheter l’équivalant de 300 rapports.

Alors pour être exact, la facturation se fait à l’heure, soit 0,1193 euros le lot de 30 rapports.

Voici l’explication fournie par Microsoft :

Le service SQL Reporting est facturé pour chaque heure réelle d’instance de création de rapports. Vous serez facturé un minimum d’une heure d’instance de création de rapports pour chaque heure réelle pendant laquelle un serveur SQL Reporting est déployé, même si aucun rapport n’est généré au cours de cette heure réelle. Notre tarif par instance de création de rapports est comme indiqué ci-dessous :

  • €0,1192 par heure par instance de création de rapports

Un client est facturé un minimum de €0,1192 par heure (une « heure d’instance de création de rapports ») avec le SQL Reporting déployé. Cette facturation de base couvre jusqu’à 30 rapports par heure d’utilisation réelle. Au cours de chaque heure d’utilisation réelle durant laquelle vous générerez plus de 30 rapports, une heure supplémentaire d’instance de création de rapports vous sera facturée au tarif de €0,1192 par heure pour chaque bloc supplémentaire de 30 rapports, arrondis.

Par exemple, si vous avez déployé une instance de création de rapports pendant une journée au cours du cycle de facturation et que, pendant cette journée, vous n’avez pas dépassé les 30 rapports par heure, à l’exception d’une heure durant laquelle vous avez généré 35 rapports, vous paierez €2,9788. Voici le détail des calculs effectués :

  • (€0,1192 par heure x 24 heures) + (€0,1192 par heure x 1 heure) = €2,9788

Pour plus de précision, il est possible de se reporter à la page suivante.

Bien à vous.

About these ads

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Vous contribuerez à l'amélioration de ce blog :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 903 followers

%d bloggers like this: