Logo SQL Server

SQL Server 2000 tire sa révérence lorsque …

Dans quelques jours, le 9 avril, Microsoft retirera SQL Server 2000 de la liste des produits supportés.

SQL Server 2000 proposait de vraies innovations comme le support de plusieurs instances sur la même machine physique ou le support des processeurs 64 bits. C’est aussi la version qui intégrait les premières fonctionnalités BI : Ainsi, c’est la première version qui supportait simultanément Intégration Services (appelé alors DTS), Analysis Services et Reporting Services.


Après 13 années de bons et loyaux services, qu’est-ce que ce retrait signifie pour Microsoft et pour les entreprises utilisatrices ?

  • Pour Microsoft : La première étape a déjà eu lieu : le 8 avril 2008, Microsoft arrêtait le support standard de SQL Server 2000. En d’autres termes, Microsoft ne développait plus de nouvelles fonctionnalités ou la correction de bugs (intégrés dans des services packs ou non). Depuis 2008, Microsoft ne fournissait plus que des correctifs dits de sécurité et depuis il y en a eu quelques-uns comme par exemple le correctif MS12-060. De plus, Microsoft a commencé à retirer progressivement le support de SQL Server 2000 des produits récemment sortis : À partir du principe que les produits développés par Microsoft ne supportent que deux versions précédentes, SQL Server 2012 ne supporte plus les fonctionnalités de SQL Server 2000. Par exemple, SQL Server Management Studio 2012 ne permet plus de se connecter ou de supporter SQL Server 2000. SSMS ne supporte que SQL Server 2005, 2008/R2 et 2012. Qu’est ce qui va changer à partir de maintenant pour Microsoft ? Comme Microsoft considère que le produit a été retiré, cela ne change pas grand-chose. Progressivement, Microsoft va retirer toutes les références à son produit ainsi que la documentation afférente.
  • Pour les entreprises utilisatrices : cela change aussi peu de choses. Beaucoup d’entreprises avaient anticipé l’arrêt du support de SQL Server en procédant à la migration vers une version plus récente de SQL Server. L’autre scénario est que certaines applications ne peuvent pas être migrées (par exemple à cause de l’ancienne écriture des jointures externes, s’écrivant +=) : alors dans ce cas, les entreprises attendront que l’application exploitant SQL Server 2000 disparaisse de sa propre mort.

Cet article est suivi de celui-ci.

Bien à vous.

Publicités

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Vous contribuerez à l'amélioration de ce blog :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s