La nouvelle version de Power BI

Quelques jours avant les fêtes de fin d’année, Microsoft a annoncé une nouvelle version de Power BI en preview. Le moins que nous puissions constater, c’est que cette nouvelle version est très différente. Pour éviter toute ambiguïté et pour être conforme à la terminologie de Microsoft, nous appellerons cette nouvelle version, Power BI Preview.

Power BI Service

Le composant principal de l’offre Power BI Preview et Power BI Service. Il s’agit d’un site Web (accessible via l’adresse http://app.powerbi.com). Le premier qui apparaît un tableau de bord. La mise en page rappelle celle de la page d’accueil de Windows 8/8.1, à savoir des tuiles avec quelques tailles prédéfinies, chacune contenant un élément des rapports, c’est-à-dire une représentation des données.

Les rapports est l’équivalent de ce que nous trouvons sous le nom de vues dans Power View (sous Excel ou SharePoint).

Dans l’ordre des actions à mener, il faut d’abord se connecter aux sources de données et créer les jeux de données (Datasets). Dabs cette version en Preview, un certain nombre de connexion existe, y compris parmi les plus inattendus pour une version en preview.

Il est à noter que la connexion « SQL Server Analysis Services » fonctionne avec un service SSAS Tabulaire uniquement on premise et donc qu’il est nécessaire d’avoir une application proxy sur un serveur de l’entreprise. Cette application proxy utilise Microsoft Data Gateway Management, déjà utilisé dans l’offre Power BI actuel.

Un peu plus loin, nous détaillerons la source de données Power BI Designer File.

Une fois qu’une source de données est définit et que nous disons d’un jeu de données, l’étape suivante est la création d’un rapport. Pour cela, il est nécessaire de cliquer sur le jeu de données souhaité. Alors apparaît un nouveau rapport avec une section vierge. En fait, nous nous retrouvons ici dans quelque chose de familier, à savoir la création de vue dans Power View, sauf que dans cette version, nous sommes en HTML 5 et non Silverlight.

Il est alors possible d’ajouter des graphiques, sauf qu’avec cette version, de nouveaux types de rendu sont disponible comme la jauge, le « TreeMap », l’entonnoir, la carte avec remplissage des aires, les graphiques combinant les histogrammes et les courbes, etc.

Une fois les rapports créés et nommés, il est possible de les afficher. Dans ce mode, si l’utilisateur sélectionne un graphique, une punaise apparaît. Celle-ci permet d’envoyer le graphique sur la page du tableau de bord. C’est ainsi que le tableau de bord se construit.

Un dernier point concernant le tableau de bord : la fonction Q&A, où la construction de graphiques en langage naturel est présente :

Un dernier point, Power BI Service offre des options de partage :

Power BI Designer

Nous avons vu qu’une des façons d’alimenter Power BI Service, c’est d’importer un fichier issu de Power BI Designer.

Power BI Designer est une nouvelle application à installer sur sa machine.

En fait, Power BI Designer fonctionne comme deux produits déjà connus dans l’offre Power BI actuel, à savoir Power Query pour créer les requêtes, et Power View pour créer les rapports.

Donc, la création de requêtes se fait de façon strictement identique à Power Query, sauf qu’ici, Excel 2013 Professional Plus ou Office 365 Pro Plus n’est pas nécessaire. Toutes les fonctionnalités de Power Query sont présentes dans Power BI Designer.

Concernant la création de rapports, nous retrouvons toutes les possibilités présentes pour la création de rapports dans Power BI Dashboard. Là encore, Excel et Silverlight ne sont plus des prérequis.

Le lecteur va se demander légitiment si Power Query et Power View sont disponibles, pourquoi Power Pivot ? Il est vrai qu’il n’est pas possible dans cette version Preview de disposer de fonctionnalité comme la création de hiérarchies ou de mesures en langage DAX. Toutefois, il est possible de créer des relations entre les requêtes :

Une fois, la création des rapports terminés, il est possible de sauvegarder le travail effectué dans un fichier (extension bpix). Il est toujours possible par la suite d’afficher les rapports ainsi créés sans forcément les intégrer dans Power BI Service. Mais, il est possible d’envoyer ce fichier vers Power BI Service. Dans ce dernier cas, il y a des questions de réactualisation des données qui restent à résoudre : ce point pourrait être amélioré dans les prochaines versions.

Power BI API

Power BI Preview s’accompagne aussi d’API pour étendre les fonctionnalités comme la création de sources de données par exemple.

En guise de conclusion

Ce nouveau produit Power BI Preview est plein de promesses. L’un des avantages est qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’une version récente d’Excel ou d’une licence SharePoint Online comme l’impose l’offre actuelle de Power BI.

Le contenu de Power BI Preview devrait continuer à évoluer dans les mois qui viennent, comme la prise en charge du français. Il est à noter que Microsoft a mis en place une liaison avec l’outil UserVoice qui permet de soumettre des idées d’évolution à Microsoft et de voter sur les idées déjà soumises.

Bien à vous.

Publicités

7 réflexions sur “La nouvelle version de Power BI

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Vous contribuerez à l'amélioration de ce blog :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s